C'est possible de bousculer les lignes

Amener l’art au cœur de nos villes est notre mission depuis que nous avons créé Ôboem. En affichant des œuvres d’artistes émergents sur des panneaux publicitaires urbains nous souhaitons permettre à tout le monde de profiter de moments d’inspiration et de poésie dans l’espace public. A deux reprises nous avons démontré que ce projet n’était pas qu’une utopie. Grâce à la vente de reproductions d’œuvres nous avons réussi à exposer plus de trente artistes sur une centaine de panneaux généralement réservés aux messages publicitaires.

Vous avez été nombreux à nous soutenir et notre message a été largement relayé dans les médias et sur les réseaux sociaux.

2 sided Trump - Sonny Ross - Oboem

La réalité d'une startup

Derrière Ôboem il y a un couple de fondateurs, Marie et moi (Oliver), nous avons dédié tout notre temps et notre énergie à essayer de faire de ce projet une réussite artistique et une entreprise économiquement viable. En décembre un heureux événement a chamboulé tous nos plans. Nous avons eu une magnifique petite fille qui à changé nos vies et notre disponibilité. Comme toutes les startups nous cherchions un modèle économique afin de mettre en place notre vision, afficher de l’art dans toutes nos villes et vous faire découvrir des artistes en dehors des galeries et des musées. Notre désir profond était de rendre l’art plus accessible et de le faire rentrer dans le quotidien de tous.

Malheureusement nous n’avons pas réussi à trouver d’investisseur, public ou privé pour nous soutenir et nous  permettre de mener à bien notre mission. En vue de notre nouvelle situation familiale et économique nous ne sommes plus, à notre grand regret, en mesure de continuer l’aventure Ôboem.

"Nous croyons encore en ce projet mais notre situation nous a poussés à prendre cette décision."

Cette aventure nous à permis de rencontrer des artistes incroyablement talentueux et d’innombrables personnes qui nous ont soutenus tout au long de l’aventure, trop pour tous les citer. Nous tenons à vous remercier du fond du cœur pour votre soutien, vos conseils, votre travail.

Nous espérons que notre action a pu inspirer d’autres personnes et que les villes accorderont plus d’importance à la place de l’art dans l’espace public.

C’est avec le cœur serré mais avec beaucoup d’optimisme pour le futur que nous vous remercions une dernière fois pour nous avoir accompagnés durant cette magnifique aventure.

La ville est ce qu’on fait d’elle.

Marie et Oliver

P.S : Si vous vous sentez l’âme d’un entrepreneur, que le projet vous tient à cœur et vous souhaitez reprendre le flambeau et continuer l’aventure Ôboem n’hésitez pas à nous contacter pour en discuter.